MUSEE DE TINCHEBRAY,

horaires et tarifs

A travers la "Prison royale", établissement pénitentiaire et judiciaire fort bien conservé datant des 17ème et 18ème Siècles, le guide conférencier vous contera des épisodes locaux de la Révolution française, époque étouffante certes mais véritable charnière entre la vie d’antan et la vie moderne. Vous visiterez, en principe dans cet ordre: les 2 promenoirs, les 4 cellules, le cachot, la chapelle, la salle de conseil, l'auditoire ou tribunal et enfin le modeste logis du gardien. Vous en ressortirez, libres en principe, mais en tout cas charmés par l'ambiance d'autrefois remarquablement conservée. Alors n'hésitez pas une seconde à vous déplacer !

 

                                                              

HORAIRE D’OUVERTURE en JUILLET ET AOUT 2018:

les MARDI, MERCREDI,VENDREDI et DIMANCHE

RDV à 14 heures 30 précise

au 4 rue de la Prison

(cette rue, piétonne uniquement, commence à l'angle du 32 Grande Rue soit 50 m après le Crédit Agric.)

-----------------------------------------------------------------------------

 Coût de la visite guidée avec exposé d’une heure 15 environ :

- 4 euros pour individuels      

- 3 euros pour jeunes de 12 à 18 ans

- Gratuit pour enfants de moins de 12 ans obligatoirement accompagnés  

§ § § § § § § § § § § §

   -    3 € pour groupes > 10 personnes (toute l'année) sur réservation obligatoire au

Tel :N° 02 33 96 19 49

 

N.B. Chaque année, du premier septembre au trente juin de l'année suivante, la visite est possible mais uniquement pour groupes supérieurs à 10 personnes et impérativement sur réservation au téléphone ci-dessus, et ce au moins 10 jours à l'avance ou plus si possible.

**************************************************************

*********************************************

En outre, vous aurez tout loisir avant de partir de consacrer un moment à la "salle Quéruel" 


Cette salle retraçe l'histoire de l'invention du sucre de betterave par des jeunes de Tinchebray avec à leur tête jean-Baptiste QUERUEL né et décédé dans ce canton. C'était en 1811, sous le Blocus continenal institué par Napoléon Premier. Le Blocus continental empêchant en Europe l'importation du sucre de canne, seul sucre existant alors, il fallait inventer d'urgence un nouveau sucre. l'Empereur prévenu par Chaptal se rendit sur le champ à Passy et surprit ces ouvriers au travail, c'était le 2 janvier 1812. On imagine la fierté de ces jeunes tinchebrayens !

Ces chimistes autodidactes oeuvraient chez Benjamin DELESSERT au village de Passy lès Paris au coeur de l'actuel 16 ème arrondissement de Paris.

Site internet: www.queruel.canalblog.com